Risques Psycho Sociaux (RPS)

Assistant de service social du travail |ASST |et prévention des Risques Psycho-Sociaux, c’est…

  • Une technicité professionnelle d’aide à la personne dans le milieu du travail garantie par un diplôme d’état et une formation continue au service des salariés, des ressources humaines et des managers;
  • L’écoute neutre et bienveillante individuelle qui peut faire émerger des situations collectives, lorsque plusieurs personnes d’un même service font appel à l’ASST par exemple ;
  • L’évaluation des problèmes et l’orientation pour le traitement avec des acteurs internes ou externes, en accord avec les salariés ;
  • La prise en charge et le suivi des situations complexes et /ou chroniques des situations personnelles ou professionnelles en partenariat, notamment celle des éloignés du service lorsqu’ils sont en arrêt maladie, en accident du travail ou maladie professionnelle.

C’est pourquoi nous sommes coacteurs :

  • Au niveau primaire dans la réflexion avec le CHSCT, le médecin du travail et la direction des ressources humaines pour construire une prévention des RPS dans le document unique et réfléchir sur les impacts humains  en amont des projets de transformation des services ; notre écoute des salariés nous confère un rôle de veille.
  • Au niveau secondaire pour «  être interface entre l’individu et sa situation de travail » en recueillant son ressenti lors des situations de stress afin d’organiser les phases de récupération et de remobilisation ;
  • Au niveau tertiaire dans l’accompagnement des personnes en souffrance sur leurs lieux de travail.

Il s’agit bien de lier le social, le médical et le professionnel : les uns pouvant avoir des répercussions sur les autres. L’objectif est de favoriser un regard pluridisciplinaire pour une meilleure prise en compte des difficultés et une recherche de solution ou d’accompagnement. L’ASST a une position transversale, des connaissances législatives ainsi que des outils d’analyse qui permettent de travailler à la restauration de la qualité de vie au travail, à un meilleur équilibre vie personnelle et vie professionnelle.

L’article des ASH, actualités sociales hebdomadaires du 28/01/2011 n°2694 illustre cet à-propos en qualifiant les assistantes sociales du travail « d’observatrices attentives », secret professionnel aidant. Elles et ils peuvent donc entendre, connaitre, alerter et accompagner les individus et les services, dans et hors de l’entreprise. L’approche coopérative modifie en profondeur le dialogue social. « On n’est pas là pour chercher un coupable mais pour chercher des solutions » identifier ce qui fait souffrance.

Aline Grondin

Pour en savoir plus : texte de ASH (PDF)